La vie séparée

Le journal “l’Argenteuillais” dresse un panégyrique du lycée Geoges Braque. La mairie espère remonter l’image de ce lycée, qui se situe, selon le classement de l’express, à la dernière place de l’académie. Il s’agit d’introduire des classes de préparation à Sciences-po, et d’autres initiatives destinées à attirer un autre public.

Les politiques locaux développent le thème du “vivre-ensemble”, qui parait comme une sorte d’humour savamment décalé, quand on regarde la situation réelle. Des vieux habitants de la ville me disent que la réputation du lycée n’a pas toujours été celle-ci, et qu’ils sont surpris de constater la longueur des files d’attente pour inscrire les enfants dès la maternelle à l’école privée catholique. Nous sommes tous des français laïcs, qui nous revendiquons de cette laïcité, portée comme un drapeau, mais qui nous battons pour mettre nos enfants à l’école catholique. En fait, l’essentiel de la société française “de souche” et laïque met ses enfants à l’école privée catholique.

Il semble que l’école publique locale, qui bénéficie pourtant de profs mieux classés aux concours que ceux du privé, ne recueille que ceux qui ne peuvent faire autrement. Mais ce sont les élèves, et milieu d’origine, qui font le niveau d’une école, plutôt que la qualité de ses enseignants. L’adresse est devenue plus importante que le niveau intellectuel.

Dans notre ville, la fracture est impressionnante, c’est comme si l’on avait deux populations qui ne se croisaient pas. Le vivre ensemble a disparu avec la suppression des fêtes, dont on a dit qu’elles étaient dispendieuses, qu’organisait la précédente municipalité. La suppression de ces manifestations populaires, où il y avait encore un peu de mixité, a entraîné aussi la fin de ce modeste “vivre-ensemble”. De plus en plus, chacune des populations a ses fêtes, ses écoles, et elles ne se croisent plus.

Advertisements

Published by

Le blog de Jean Trito

un blog sur la lecture, la promenade, l'actualité, le dessin, la photo et la video.

4 thoughts on “La vie séparée”

  1. ” En fait, l’essentiel de la société française “de souche” et laïque met ses enfants à l’école privée catholique.” Euh non. Peut être juste à l’échelle d’une rue.. C’est une statistique, une affirmation, un postulat ?

  2. à la réunion de parents de rentrée du CP de l’école publique où j’inscrivais ma première fille, vers 1999, il m’a semblé qu’elle serait la seule à avoir un nom de famille d’ancienne origine française métropolitaine. Mais ce n’est le cas que de la moitié de son nom de famille. Cependant, il n’y a que deux écoles primaires privées à Argenteuil, d’où les files d’attente… et la majorité des enfants de la “société française “de souche” et laïque” doivent tout de même être dans le public !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s