Argenteuil, ville obscure

C’est un mystère pour moi, depuis les dernières élections, nous manquons de lumière à Argenteuil. Lorsque je rentre le soir après le travail, la ville est dans le noir, à croire que l’on n’aurait plus désormais ni les soviets, ni l’électricité. J’ai une sentiment étrange, comme de vivre dans une ville du 19ème siècle, et encore, il y avait des réverbères à gaz.

Advertisements

Argenteuil et l’accès à la défense

Une visite des logements disponibles dans les environs de la défense, je veux dire Puteaux et Levallois, permet de pénétrer dans des gourbis hors de prix, au fond de coupes-gorges dont un RSA ne voudrait pas en province. Je me souviens d’un copain qui venait d’emménager à Levallois. Je me suis appuyé contre un mu, et je m’y suis enfoncé, laissant ma trace comme le coyote de Tex Avery.

On comprend quelle perte cela représente pour Argenteuil, que le tramway évite, nécessitant que ses habitants travaillant à la défense empruntent un long chemin par les transports. Y-a-t-il eu une volonté de certaines villes de torpiller ce projet pour conserver une sorte de rente .? s’il y a un objectif à remplir absolument, c’est bien celui de relier notre bonne ville au quartier d’affaires, pour attirer des jeunes ménages qui puissent s’installer dans des conditions décentes, ce que le marché immobilier en dépression paradoxalement permet encore.