Poivre au nez

En vacances, je lisais dans un café d’Argenteuil. Soudain, les gens en terrasse refluent à l’intérieur, des roms ont voulu braquer la pizzeria à côté, et les vigiles ont lâché une bombe lacrymogène au poivre pour les écarter. Je ne savais pas que les vigiles privés pouvaient utiliser cette arme défensive. Une dame, qui travaille dans la sécurité, m’explique que c’est possible à partir d’un certain niveau de responsabilité dans ce domaine. Le nez me pique, je rentre chez moi. Mon café a pris un goût d’amertume.

Advertisements

Published by

Le blog de Jean Trito

un blog sur la lecture, la promenade, l'actualité, le dessin, la photo et la video.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s