Argenteuil, il neige sur l’école de musique

Nous sommes en mars, et des giboulées froides tombent sur la ville, sur l’école de musique, et sur la statue de l’esclavage de William Castano. Cela évoque James Joyce : “Son âme s’évanouissait peu à peu comme il entendait la neige s’épandre faiblement sur tous l’univers comme à la venue de la dernière heure sur tous les vivants et les morts.”

P1040386

Advertisements

Published by

Le blog de Jean Trito

un blog sur la lecture, la promenade, l'actualité, le dessin, la photo et la video.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s