Argenteuil, le jardin d’Heloïse au 1er avril

Le jard’in d’Héloïse semble en retard cette année, ou ce n’est qu’une impression. On y croise peu de monde, lieu mythique et ignoré.

Sculptures et art urbain à Argenteuil

Quelques oeuvres d’art exposées dans la ville d’Argenteuil, devant lesquelles on passe sans les reconnaître, ou y prêter attention.

La scumpture d4antoine Rohal en hommage à Gabriel Peri, la céramique d’Ernest Pitnon, la statue de l’esclavage de William Castano devant l’école de musique, et un peu d’architecture, moderne et ancienne.

Jean Vilar, ce qui va disparaître

Il est parfois important de photographier ce qui va disparaître, pour en garder une trace. Un complexe commercial, cinématographique et de logement devrait être construit sur l’emplacement de la salle Jean Vilar actuelle, mais ce projet est contesté. Est-ce que cette construction, qui est assurée par le privé en “partenariat” sera une réussite, et une source de dynamisme pour la ville, ou est-ce qu’elle se terminera comme autolib,où les pertes de l’entreprise Bolloré ont été transférées au public ? J’ai une préférence pour un projet réussi, qui tirerait la ville vers le haut, mais ce n’est qu’un pari, et vais-je un jour rejoindre les pessimistes ?.

Voici en tout cas l’endroit, avec ses arbres anciens, et les salles municipales qui, à l’avenir n’appartiendront plus à la ville, mais seront louées à une entreprise un certain nombre de jours par an.

Promenade à Enghien sous la pluie

Bon an mal an, j’effectue une balade à Enghien, après avoir pris le bus 7 d’Argenteuil. Je ne me lasse pas d’admirer son lac, son architecture, et ses oiseaux aquatiques.  Cela fait partie de mes pèlerinages préférés, ou du moins accessibles facilement.

Le video  nous montre essentiellement les oiseaux du lac.

Qu’est venue faire Fiona dans cette galère ?

Son nom est maintenant connu dans toute la France, notre députée s’est distinguée en défendant la position de decathlon, firme commerciale, qui fait commerce de la soumission des femmes. Comment a-t-on pu en arriver là ? Une élue des classes aisées et moyennes de la ville, qui pense ainsi additionner à sa mince base électorale les milieux religieux retrogrades, alors qu’elle aurait l’occasion d’ouvrir les yeux de populations qu’elle croit représenter. Même en politique le courage de regarder l’avenir et d’y emmener ses administrés paie. Personne dans la vile ne comprend qu’une macroniste présente une image aussi obscurantiste, et semble ne pas même se situer au niveau de modernité d’une Marion-Maréchal Le Pen ? Il y a une grave responsabilité de la part d’une élue de viser si bas, avec un calcul politique qui constitue une erreur et une faute. La démagogie va vite trouver ses limites, de quelle crédibilité va-t-elle disposer désormais, qui va la prendre au sérieux : nous sommes en France  au XXI ème siècle, un pays rationaliste, où la femme dispose d’un des statuts les plus élevés au monde, où le religieux n’interfère pas avec l’Etat, où le niveau moyen est élevé, et où cette position est très loin de notre culture.

Fiona est jeune, et peut-être incroyablement naïve, certains éléments profonds lui ont échappé, elle croit sans doute que l’on peut transposer des dispositifs anglo-saxons dans les relations sociales, en ignorance de notre histoire. C’est ce que l’on peut lui pardonner.