ville lovecraftienne

Il serait temps de trouver un peu de dynamisme. Je rencontre des habitants désespérés, qui constatent que le centre-ville s’étiole, que l’immobilier s’effondre : on voit affichés des prix fantaisistes entre 2 000 et 3000 euros le m², tandis que la réalité du marché est à peine à 1 000 euros, et en attendant longtemps. Les agences immobilières expliquent que les biens sont invendables. Je ne suis pas agent immobilier, mais c’est est un sacré “indicateur” issu du monde réel qui montre où l’on en est réellement. Cette descente aux enfers rappelle le pire des anciennes cités industrielles, et pourtant nous sommes à proximité de Paris et même de la défense si l’on obtenait la prolongation de la ligne de tramway qui semble aller de soi, et dont on ne sait ce qui en bloque le développement. Il n’y a aucune retombée à figurer dans le “grand pari”, je vois les classes moyennes s’enfuir littéralement, et ne rester que les prisonniers de leurs contraintes immobilières ou familiales. Une étrange couleur tombée du ciel semble s’être posée sur la ville, et l’engloutir peu à peu.

Advertisements

Grand changement de programme

Je suis passé place Georges Braque, je me souviens que Doucet, l’ancien maire, devait en faire une belle place, il semble qu’il y a eu un changement de paradigme, Mothron, le nouveau maire, en a fait une autoroute, on est passé du culte du piéton à celui de l’automobile.

Argenteuil, la cité du cinéma engloutie

2016-11-12-cinema-argenteuil

Un grand cinéma (8 salles et salle de spectacle de 5000 places) va être construit à Argenteuil, mais en zone inondable.

Tout cela profiterait à notre secteur du grand pari, mais à nos frais, la solidarité du territoire étant asymptotique à zéro.