Jean Vilar, ce qui va disparaître

Il est parfois important de photographier ce qui va disparaître, pour en garder une trace. Un complexe commercial, cinématographique et de logement devrait être construit sur l’emplacement de la salle Jean Vilar actuelle, mais ce projet est contesté. Est-ce que cette construction, qui est assurée par le privé en “partenariat” sera une réussite, et une source de dynamisme pour la ville, ou est-ce qu’elle se terminera comme autolib,où les pertes de l’entreprise Bolloré ont été transférées au public ? J’ai une préférence pour un projet réussi, qui tirerait la ville vers le haut, mais ce n’est qu’un pari, et vais-je un jour rejoindre les pessimistes ?.

Voici en tout cas l’endroit, avec ses arbres anciens, et les salles municipales qui, à l’avenir n’appartiendront plus à la ville, mais seront louées à une entreprise un certain nombre de jours par an.

Argenteuil, automne

109049510904901090502109050010905051090504
Ce n’est pas un hasard si Argenteuil a attiré les peintres impressionnistes, car même si les bords de Seine n’ont pas été préservés, l’automne qui nimbe les paysages redonne un peu de magie triste à ces lieux.
Les gris divers de ces ciels mouillés nous plongent davantage dans la meditation que les couleurs de l’été.
C’est que l’automne de nos vies est en résonance avec l’automne des paysages.

Argenteuil, le jardin d’Héloïse en juin

Le jardin d’Héloïse change de saisons en saisons, et même de semaines en semaines, tant la floraison est variée, et s’étale dans le temps. C’est un lieu de rêve pour venir y lire, compte tenu de son calme, de son aspect patrimonial. Une exposition de photos y est organisée par le club de photos local, les folles journées de l’image. On peut voir quelques images de ce club.

folles journées de l'image.jpg

La Seine de Claude Monet

Il s’agit de la version longue de la croisière en bateau à aubes sur la Seine, d’Argenteuil à Colombes. On peut ainsi voir en détail des berges parfois inaccessibles aux habitants actuels d’Argenteuil, en raison de la route départementale qui longe la Seine. La mairie a pu retrouver des moyens pour organiser cette fête traditionnelle du 1er mai, en évocation des peintres impressionnistes, dont Monet qui a dû réaliser 200 tableaux de la ville, dont de nombreux en bord de Seine, avec le ciel et les paysages sue l’on voit sur la video.

Le retour de la fête des berges

Après sa disparition en raison des difficultés financières de la ville d’Argenteuil, la fête du 1er mai qui rend accessibles les berges aux habitants de la ville, est de retour. De nombreux jeux, attractions, et même une promenade en bateau à aubes sur la Seine. J’ai souvent déploré la disparition de ces fêtes où l’on voit enfin tous les argenteuillais, de toutes les communautés, et qui apportent un lien social important pour la ville.