Censure artistique

J’ai trouvé cet article sur wordpress, d’une peintre qui a été censurée par la mairie d’Argenteuil,

” à propos de ces œuvres, « On évite totalement les écritures avec le Coran….et les nus à caractère plus sexuel ou plus violent. Pour les autres ça devrait aller« . Le « devrait » est assez piquant en fait car il induit qu’il faut se mettre à la place du public et anticiper ses réactions. Donc ça devrait aller mais peut-être que ça sera la merde totale.”

“m’a donc proposé une alternative pour exposer les œuvres qui posent problème… *roulement de tambour* « Si vous le souhaitez il n’est pas impossible de « privatiser » dans la rotonde un espace réservé, derrière un rideau par exemple qu’il vous faudrait apporter et installer ( nous n’en avons pas…)« . Si l’attention est louable, le résultat est assez stupide. Mon exposition va ressembler à un vieux sexshop proche de Pigalle, avec un gros logo – 18 sur un rideau glauque.”

Advertisements

Argenteuil, automne

109049510904901090502109050010905051090504
Ce n’est pas un hasard si Argenteuil a attiré les peintres impressionnistes, car même si les bords de Seine n’ont pas été préservés, l’automne qui nimbe les paysages redonne un peu de magie triste à ces lieux.
Les gris divers de ces ciels mouillés nous plongent davantage dans la meditation que les couleurs de l’été.
C’est que l’automne de nos vies est en résonance avec l’automne des paysages.

La Seine de Claude Monet

Il s’agit de la version longue de la croisière en bateau à aubes sur la Seine, d’Argenteuil à Colombes. On peut ainsi voir en détail des berges parfois inaccessibles aux habitants actuels d’Argenteuil, en raison de la route départementale qui longe la Seine. La mairie a pu retrouver des moyens pour organiser cette fête traditionnelle du 1er mai, en évocation des peintres impressionnistes, dont Monet qui a dû réaliser 200 tableaux de la ville, dont de nombreux en bord de Seine, avec le ciel et les paysages sue l’on voit sur la video.

Le retour de la fête des berges

Après sa disparition en raison des difficultés financières de la ville d’Argenteuil, la fête du 1er mai qui rend accessibles les berges aux habitants de la ville, est de retour. De nombreux jeux, attractions, et même une promenade en bateau à aubes sur la Seine. J’ai souvent déploré la disparition de ces fêtes où l’on voit enfin tous les argenteuillais, de toutes les communautés, et qui apportent un lien social important pour la ville.