Cérémonies plurielles du 8 mai 1945 à Argenteuil

 

Belles cérémonies du 8 mai 1945 à Argenteuil, avec la présence du maire, du conseil départemental, du sous-préfet. Les enfants ont chanté la Marseillaise, et ont reçu les félicitations du représentant de l’Etat. Le parti communiste a aussi souhaité rendre un hommage à part sur les tombes de Marie Peri, et Victor Dupouy, Mon appareil avait pris la pluie, et parfois l’objectif est plongé dans le brouillard, on ne perçoit ainsi que la voix du sous-préfet.

C’est une cérémonie qui a lieu partout en France, au même moment, et pourtant il s’en dégage quelque chose, tant d’années après la guerre, plus que dans mon enfance, où,paradoxalement, cette période nous semblait plus lointaine. Il y a d’une part le devoir de mémoire, peut-être l’hypermnésie, et un réalisme sur le climat du monde.

 

 

 

Advertisements

Fracture administrative

Sommes-nous égaux pour les démarches administratives selon notre adresse ? Ce sont les notations du quotidien qui nous informent sur ce point, bien plus que les articles des journaux. Ainsi, dans notre ville, obtenir un passeport prend trois mois, le premier rendez-vous demandant 2 mois, tandis que d’autres communes plus favorisées accomplissent ces formalités en quelques jours. Est-ce que cela tient à une forte demande, à des moyens administratifs plus réduits ? Je ne suis pas capable de l’analyser, mais cela relève dune fracture territoriale.