ville lovecraftienne

Il serait temps de trouver un peu de dynamisme. Je rencontre des habitants désespérés, qui constatent que le centre-ville s’étiole, que l’immobilier s’effondre : on voit affichés des prix fantaisistes entre 2 000 et 3000 euros le m², tandis que la réalité du marché est à peine à 1 000 euros, et en attendant longtemps. Les agences immobilières expliquent que les biens sont invendables. Je ne suis pas agent immobilier, mais c’est est un sacré “indicateur” issu du monde réel qui montre où l’on en est réellement. Cette descente aux enfers rappelle le pire des anciennes cités industrielles, et pourtant nous sommes à proximité de Paris et même de la défense si l’on obtenait la prolongation de la ligne de tramway qui semble aller de soi, et dont on ne sait ce qui en bloque le développement. Il n’y a aucune retombée à figurer dans le “grand pari”, je vois les classes moyennes s’enfuir littéralement, et ne rester que les prisonniers de leurs contraintes immobilières ou familiales. Une étrange couleur tombée du ciel semble s’être posée sur la ville, et l’engloutir peu à peu.

Advertisements

Argenteuil et l’accès à la défense

Une visite des logements disponibles dans les environs de la défense, je veux dire Puteaux et Levallois, permet de pénétrer dans des gourbis hors de prix, au fond de coupes-gorges dont un RSA ne voudrait pas en province. Je me souviens d’un copain qui venait d’emménager à Levallois. Je me suis appuyé contre un mu, et je m’y suis enfoncé, laissant ma trace comme le coyote de Tex Avery.

On comprend quelle perte cela représente pour Argenteuil, que le tramway évite, nécessitant que ses habitants travaillant à la défense empruntent un long chemin par les transports. Y-a-t-il eu une volonté de certaines villes de torpiller ce projet pour conserver une sorte de rente .? s’il y a un objectif à remplir absolument, c’est bien celui de relier notre bonne ville au quartier d’affaires, pour attirer des jeunes ménages qui puissent s’installer dans des conditions décentes, ce que le marché immobilier en dépression paradoxalement permet encore.