Commerces

Je marche dans les rues et je m’étonne de la baisse de qualité des commerces, une non-qualité qui finit par couter cher, parce les objets acquis ne durent pas très longtemps. Je remarque aussi que je dépense peu parce que je n’ai pas de tentation. Pour les vêtements, j’en arrive à la même conclusion que le maire, qui les achète en dehors de la ville, parce que la qualité a disparu de la ville. Et pourtant  voici 10 ou 15 ans, il existait encore des enseignes dignes de ce nom. Je crois que le cas des vêtements est le plus symptomatique, le centre-ville n’offre plus d’enseigne proposanr des vêtements pour des classes moyennes.

 

Advertisements

Sculptures et art urbain à Argenteuil

Quelques oeuvres d’art exposées dans la ville d’Argenteuil, devant lesquelles on passe sans les reconnaître, ou y prêter attention.

La scumpture d4antoine Rohal en hommage à Gabriel Peri, la céramique d’Ernest Pitnon, la statue de l’esclavage de William Castano devant l’école de musique, et un peu d’architecture, moderne et ancienne.

Jean Vilar, ce qui va disparaître

Il est parfois important de photographier ce qui va disparaître, pour en garder une trace. Un complexe commercial, cinématographique et de logement devrait être construit sur l’emplacement de la salle Jean Vilar actuelle, mais ce projet est contesté. Est-ce que cette construction, qui est assurée par le privé en “partenariat” sera une réussite, et une source de dynamisme pour la ville, ou est-ce qu’elle se terminera comme autolib,où les pertes de l’entreprise Bolloré ont été transférées au public ? J’ai une préférence pour un projet réussi, qui tirerait la ville vers le haut, mais ce n’est qu’un pari, et vais-je un jour rejoindre les pessimistes ?.

Voici en tout cas l’endroit, avec ses arbres anciens, et les salles municipales qui, à l’avenir n’appartiendront plus à la ville, mais seront louées à une entreprise un certain nombre de jours par an.