Argenteuil, 4 Boulevard Vercingétorix, les ateliers d’artistes

Argenteuil organise chaque année un “mai des artistes” permettant de découvrir ses plasticiens, lesquels ouvrent leurs ateliers au public. La ville est l’un des berceaux de l’impressionnisme, et entretient cette culture.

Ainsi au 4 Boulevard Vercingetorix, on peut visiter de multiples lofts abritant des ateliers.

LE QU4TRE
4 bd Vercingétorix 10
http://www.lequ4tre.fr
Restauration-bar sur place
Les anciens entrepôts ayant appartenu
à la Sncf et réhabilités en lofts
d’habitations et ateliers d’artistes,
regroupés en association, ouvrent
leurs portes aux passionnés d’art. Les
résidents accueillent de nombreux
artistes d’ici et d’ailleurs et proposent
un programme créatif et festif.

Le site propose cette video de l’édition 2017

Advertisements

Mai des artistes à Argenteuil, duo de mandolines

 

Argenteuil renoue avec la fête, on voit ainsi réapparaitre des évènements culturels, après des années d’abstinence. Le Carnaval est prévu pour le 2 juin, le feu d’artifice pour le 14 juillet, et la fête des artistes de mai permet aux habitants de visiter des ateliers d’artiste. Le jardin d’Héloïse, un lieu historique presque sous-valorisé a vu ainsi une série de concerts mettant en valeur la mandoline, un instrument pas si connu et entendu. Ce duo a joué des oeuvres d’Emanuele Barbella, Hans Gal et Marc Kowalczyk.

Argenteuil, le mai des artistes 2018

C’est alors que le jardin d’Héloïse resplendit de printemps qu’a lieu le mai des artistes à Argenteuil, où l’on peut découvrir les artistes locaux. Dans toute la ville, des navettes relient les ateliers. Au jardin d’Héloïse, expositions, musique, deux jours de fête.

Argenteuil, le square des deux abbés

Même une journée pluvieuse permet d’effectuer une sortie-photo, près de chez soi. On ne doit pas non plus négliger la proximité, car sur le net, le local devient l’exotique de quelqu’un. Le jardin des deux-abbés, près de la Basilique, a été créé voici quatre ou cinq ans. La pergola, gonflée de vert, est devenue agréable à regarder. Une buée sur l’objectif a donné un peu de mystère à son entrée, comme celle d’un passage moyenâgeux entre deux mondes.

Mauvaise presse pour Argenteuil

Chaque fois que je prends des nouvelles de ma ville, en tapant “Argenteuil” sur google, les retours sont épouvantables. Encore une fois, je découvre cet article qui dénonce l’antisionisme exprimé en public au marché Héloïse. La rédactrice parle d’antisionisme, mais non d’antisémitisme d’ailleurs. Myriam Ibn Arabi se bat contre l’islamisme dans lequel elle a failli tomber, et a écrit de nombreux articles.

Nous avons un problème de communication avec la presse, il me semble que les autres communes ne font pas l’objet d’une couverture médiatique si sombre, c’est comme si tout arrivait dans les journaux, sans filtre. Ne faudrait-il pas travailler sur l’image de la ville aussi, car on comprend ensuite que personne ne veuille habiter ici, avec une telle réputation.

La Seine de Claude Monet

Il s’agit de la version longue de la croisière en bateau à aubes sur la Seine, d’Argenteuil à Colombes. On peut ainsi voir en détail des berges parfois inaccessibles aux habitants actuels d’Argenteuil, en raison de la route départementale qui longe la Seine. La mairie a pu retrouver des moyens pour organiser cette fête traditionnelle du 1er mai, en évocation des peintres impressionnistes, dont Monet qui a dû réaliser 200 tableaux de la ville, dont de nombreux en bord de Seine, avec le ciel et les paysages sue l’on voit sur la video.