Communication non ciblée

Je suis passé devant cette affiche ce matin, et quelque chose d’ineffable, d’insaisissable m’a intrigué. J’ai mis longtemps à comprendre : mais qui a pu penser une telle communication, car les habitants qui bénéficieront d’une baisse n’ont pas voté pour elle, son électorat, le petit nombre d’inscrits qui lui a permis de passer figure plutôt dans les 20 %, de gens des classes moyennes qui ont voté Macron. Elle a obtenu 9 909 voix sur 53 858 inscrits, soit tout à fait les 20% cités par l’affiche, et qui ne bénéficient pas de la baisse.  Est-ce que les communicants y ont pensé, se sont-ils posé la question de la cible de ce message, fallait-il vraiment retourner le couteau dans la plaie ? Comment une ville aussi pauvre qu’Argenteuil va-t-elle pouvoir se financier, après cette baisse imposée de ses recettes et une encore moindre participation de ses habitants au financement de leur commune. Certaines communication posent question, si elles sont indifférentes aux gens hors cible, et rappellent leur situation de seuls contributeurs aux gens compris dans la cible ? Dpi26KgWwAAiWKO.jpg large

Advertisements